Requête en modifications

Le formulaire est à cette adresse :

http://www.vos-droits.justice.gouv.fr/art_pix/Form11530v01.pdf

Une proposition de courrier explicatif transmis par un adhérent :

Modèle Requête en modification

Lieu & date

Nom & Adresse

à

Mme ou  M.le Juge aux affaires familiales,

Palais de justice

Adresse

 

Objet :  Modification des modalités du droit d’hébergement et de l’exercice de l’autorité parentale.

Pièces jointes : *** pièces numérotées de *** à ***

 

J’ai l’honneur de vous demander d’envisager, la fixation d’une audience de jugement, pour que soit réexaminé mon droit d’hébergement et l’exercice de l’autorité parentale, sur mon fils/fille *** âgé de *** ans .

Le jugement du *** date 2008 m’avait confié l’exercice conjoint de l’autorité parentale sur l’enfant , ainsi qu’un droit de visite et d’hébergement *** spécifier ***, mettant à ma charge le versement mensuel d’une pension de *** spécifier ***.

 

Quelques structures de demandes :

 Concernant les périodes d’hébergement, *** spécifier en insistant sur l’évolution de la situation par rapport au dernier jugement, dont « les enfants grandissent » ***

Sur les modalités de la prise en charge de l’enfant, *** spécifier si besoin d’un lieu neutre, en donnant des preuves, renvoyer aux pièces en annexes *** *** spécifier si vous voulez une tierce personne pour charger les enfantss *** *** demander le carnet de santé, ainsi que la carte d’identité.. ***

Je laisse le soin au tribunal d’apprécier les précisions à rajouter sur le début et de fin des vacances pour éviter à *** (Madame) d’en donner une interprétation extensive *** décrire le conflit, les dépôts de plainte, etc. et indiquer que l’on fait cela dans un soucis d’apaisement et dans l’intérêt des enfants ***

Pour le versement de la pension alimentaire, *** préciser la demande ***

: Je souhaiterai que soit rappelé à Madame *** qu’elle se doit de respecter la place du père auprès de l’enfant. Pour construire sa personnalité d’une manière harmonieuse, un enfant doit avoir autant de références paternelles que maternelles et que *** nom de l’enfant *** a aussi le droit de recevoir sa part d’affection et d’éducation de la part de son père. *** donner exemple du déni de paternité, en particulier être attentif à l’usage du nom de famille dans les inscriptions école, activité sportives, etc. ***

En espérant que ma requête retiendra votre attention, je vous prie , d’agréer , Madame ou Monsieur le juge , l’expression de mes salutations respectueuses.