Lettre au Ministre de la Justice et Garde des Sceaux

Vous pouvez aussi signer la pétition en ligne

Madame le Ministre de la Justice,

Orléans, 26 mars 2013

L’injustice faite aux pères est insupportable, la situation faite aux enfants est intolérable.

Madame le Ministre, ne laissez pas cette guerre des sexes par enfants interposés se perpétuer. Les enfants ont droit à leurs deux parents ; de plus en plus de pères se refusent à n’être que des pourvoyeurs de subsides.

Notre société n’est plus celle du dix-neuvième siècle, il n’y a pas d’un côté des épouses au foyer accaparées par l’éducation des enfants et de l’autre des époux laborieux retenus loin des soucis domestiques. Les femmes travaillent et les hommes prennent en charge leurs enfants tout au long de l’existence.

La loi du 4 mars 2002 n’était qu’une étape, la société reconnaît désormais que les pères ont compétence à éduquer les enfants, même les plus jeunes.

La loi et la jurisprudence doivent permettre à tout parent, en cas de séparation, d’obtenir par défaut la résidence alternée, à charge pour l’autre parent d’en démontrer le danger ou l’impossibilité.

C’est une tâche digne d’un gouvernement progressiste et d’un ministre magnanime que d’établir l’égalité entre mère et père pour l’éducation des enfants.

Quoique qu’en veuillent certains, les peuples du monde ont les yeux fixés sur la France, patrie des Droits de l’Homme, et terre de la Liberté. Redevenons le phare de la civilisation que nous sommes; le peuple français qui, dès le 18e siècle, a aboli l’esclavage et a institué le divorce, mérite que ses représentants et ses magistrats instaurent définitivement l’égalité parentale.

Ne laissez plus, madame le ministre, s’exprimer le désarroi des pères par des actes spectaculaires et parfois dangereux. Notre démocratie peut et doit les entendre. Il vous revient, Madame le Ministre, de lancer de véritables états généraux de la famille. Quant à nos parlementaires, les travaux de commissions doivent leur permettre de proposer de nouvelles lois plus adéquates aux pratiques et aux aspirations des Français.

Ce ne sera, après tout, qu’un pas de plus fait en direction de l’égalité entre les parents, c’est à dire de l’égalité tout court.


Vous aussi vous pouvez imprimer cette lettre, la signer et l’envoyer à

Christiane TAUBIRA

Ministère de la Justice, 13, Place Vendôme, 75042 Paris cedex 01

Copies à

Dominique BERTINOTTI, Ministre déléguée chargée de la Famille

55, rue Saint-Dominique, 75700 Paris SP 07

Najat VALLAUD-BELKACEM, Ministère des Droits des femmes

35, rue Saint-Dominique, 75700 Paris SP 0

Vous pouvez aussi signer la pétition en ligne

Déjà plus de 500 signatures !!!