L’Allocation de rentrée scolaire contre l’égalité homme/femme

On nous communique

<<< Cette année encore le gouvernement fait grande publicité du versement par la CAF de l’Allocation de Rentrée Scolaire (ARS).
Rappelons que l’année passée SOS PAPA avaient dénoncé le fait que cette aide n’était pas répartie également entre les deux parents, ou par moitié ou alternativement, notamment en cas de résidence alternée des enfants, certains pères s’étant même entendus opposer le prétexte « qu’ils ne soient pas une femme » pour justifier le fait qu’ils n’y auraient pas droit.
Le gouvernement, de son côté, avait répondu qu’il surveillerai le juste partage égalitaire de cette allocation.
Espérons que cette année il soit entendu des Caisses d’Allocations Familiales, et que le parent qui n’a pas touché l’ARS l’année dernière, en soit bénéficiaire automatiquement cette année, en fonction du principe d’égalité de traitement. Il serait en effet étonnant que la CAF qui arrive maintenant à distribuer les allocations familiales aux deux parents soient bloquées par des problèmes informatiques récurrents vieux de plusieurs années.
En effet dans les jugements, beaucoup de pères assureront la rentrée scolaire cette année, sous le sacro-principe posé par les Juges aux Affaires Familiales qui veulent que les années impaires la deuxième moitié des vacances scolaires se déroulent pour les enfants chez leur père. […]
Il nous semble d’emblée plus judicieux de corriger les causes plutôt que les effets et personne ne discute le fait, par exemple, que dans la vie professionnelle, l’enfant soit un frein.
Pour SOS PAPA, la résorption des inégalités hommes-femmes passe aussi par le droit des pères à élever leurs enfants de manière égalitaire. >>>

Pour SOS PAPA, Jean Latizeau, président, et Fabrice Mejias, 26 août 2013